Accueil >> >> Disparition inquiétante des capacités charter en Europe !


Disparition inquiétante des capacités charter en Europe !

 

Disparition inquiétante des capacités charter en Europe !

Entamée depuis les années 2000 ( voir un précédent article qui signale que 645 compagnies ont disparues en Europe ) , la longue liste des compagnies aériennes qui n’existent plus s ‘était un peu ralentie dans les années 2005 à 2008 puis est repartie fortement à la hausse avec la crise financière .

Nombreuses sont celles qui sont parties dès le début de la crise par manque de fonds et problèmes de solvabilité mais depuis 3 ans maintenant , les autres aussi souffrent d’une crise qui ne se résorbe pas et finissent par tomber à leur tour ! Une peu comme le fameux jeu des chaises musicales sauf que cela concerne l’aviation commerciale et le transport aérien européen dans son ensemble .

Bien sûr, il existe aussi des compagnies qui marchent très bien et nombre d’entre elles sont des  » low cost » comme Ryanair, Easy Jet ou Vueling mais elles ne suffisent pas à embellir le ciel européen ; les compagnies régulières elles aussi sont en pleine tourmente à juger l’état de la grève chez Lufthansa ou le dernier article de La Tribune de ce matin sur l’état de la compagnie Air France .

Le problème devient vraiment important dans notre métier parce que les capacités à offrir à nos clients deviennent de plus réduites et qu’il existe maintenant des dates ou des capacités quasi impossible à trouver ; voici ci-dessous quelques éléments par tranche de sièges :

  • Le marché en dessous de 50 sièges :   en turboprop , il reste quelques Atr42 mais les F50 ont pratiquement disparu de la circulation avec la chute de Vlm Airlines puis dernièrement de Denim Air . Sur réacteur , il existe encore quelques opérateurs mais ils ne sont pas nombreux et c’est un segment très actif en Europe .
  • Entre 55 et 90 sièges : Très peu d’opérateur en turboprop , capacité inexistante en Europe du sud . Sur réacteur , la plupart des opérateurs sont des réguliers donc pas de dispo charter sauf en période creuse .
  • Entre 95 et 130 sièges :   Encore quelques opérateurs sur Fokker 100 mais presque plus d’opérateurs sur Boeing 737/500 ; il reste néanmoins de la capacité sur 125 sièges de temps en temps sur B717 .
  • Entre 135 et 190 sièges :  Nous avons encore pas mal d’opérateurs sur ce segment mais ils concentrent d’abord leurs activités sur le tour operating pour renforcer leurs programmes de vols .
  • Entre 200 et 250 sièges : Les opérateurs se comptent sur les doigts d’une main ! la disparition de la compagnie Air Med sur A321 a laissé de nombreuses traces .
  • Au dessus de 260 sièges : Idem , peu d’opérateurs mais appareils prévus uniquement ou presque pour des vols long courriers .

Le marché de l’affrètement aérien commence donc à se réduire au niveau des capacités et parallèlement , le nombre de brokers augmente !

 

@kevelair